ETUDE DE LA COULEUR DES PLUMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ETUDE DE LA COULEUR DES PLUMES

Message par roland le Mar 21 Sep - 9:32

Apport scientifique de l'étude
des oiseaux d'élevage


Arrow Si la plupart des amateurs d'oiseaux les élèvent pour leur plaisir, de nombreuses observations sont possibles concernant les oiseaux d'élevage et leur étude est d'autant plus intéressante qu'elle concerne des domaines actuellement assez négligés puisqu'il s'agit de la couleur des oiseaux et de leur sexualité.
Arrow L'élevage a donc un intérêt scientifique et les conséquences qui en résultent, contribuent à une meilleure connaissance des oiseaux. Tout en confirmant l'originalité de cette classe, certaines de ces observations nous conduisent à d'importantes remarques concernant l'évolution et l'origine des oiseaux.

- N° 1 - Etude de la couleur des plumes

Arrow Cette étude de la couleur se fait par comparaison entre des plumes de couleur et d'origine différentes. Les mutations de la couleur chez une même espèce sont particulièrement instructives. De telles mutations, très rares dans la nature, sont communes en élevage, surtout chez les espèces les plus anciennement élevées comme la perruche ondulée, le canari ; le diamant de Gould
Arrow Les observations se font sur des coupes minces de plumes, observées au microscope photonique avec un éclairage latéral sur fond noir, ou bien au microscope électronique à balayage. Dans le premier cas, on peut localiser les pigments grâce à leur couleur ; et dans le second cas, on peut les situer dans les microstructures. En comparant les résultats, on peut comprendre leur action.
Arrow Deux grandes familles de pigments produisent les couleurs des plumes :
les caroténoïdes et les mélanines.
Arrow Les caroténoïdes proviennent de l'alimentation ; ils vont s'accumuler dans la peau ; certains étant remaniés avant leur dépôt dans les plumes. Ils donnent des couleurs allant du rouge au rose très dilué et du jaune vif au crème en passant par le jaune pâle. Ils sont sensibles à la lumière qui peut les atténuer au point qu'en élevage, un oiseau au plumage vert peut devenir bleuâtre et qu'un rouge peut être remplacé pas un jaune orangé. Ces changement s'expliquent par une alimentation moins riche et surtout moins variée que dans le milieu naturel. Les éleveurs en donnant une pâtée enrichie en un caroténoïde très actif (la canthaxanthine) peuvent retrouver une couleur rouge à partir d'un rouge orangé et même d'un jaune. C'est ainsi que l'on obtient des canaris rouges.
Dans les plumes, les caroténoïdes sont généralement très stables et se situent à la surface de l'écorce des barbes.
Arrow Les mélanines ou plus simplement la mélanine, sont synthétisées par l'organisme. On distingue la mélanine noire ou eumélanine et les mélanines brunes ou phéomélanines. Une série de réactions chimiques, constituant la mélanisation, est à leur origine. Quand la mélanisation arrive à son terme, on obtient un produit très élaboré qui est l'eumélanine ; chimiquement, c'est un polymère, autrement dit un enchaînement complexe de molécules semblables. Si la mélanisation est imparfaite, s'il n'y a pas polymérisation, on obtient des molécules plus simples qui forment la phaeomélanine. Les phaéomélanines donnent des bruns plus ou moins dilués, mais peuvent aussi donner un roux. L'eumélanine très dense, donne la couleur noire, ce qui est dû au fait que ce pigment absorbe toutes les radiations lumineuses qu'il reçoit et n'en renvoie donc aucune. Les pigments doivent en effet, leur couleur aux radiations lumineuses qu'ils renvoient : ainsi un caroténoïde rouge renvoie le rouge.
Si les caroténoïdes et les mélanines occupent souvent des régions bien distinctes dans une plume, la mélanine pouvant être à la base et le caroténoïde à l'extrémité de la plume, les mélanines peuvent coexister pour donner un mélange de noir et de brun. Les mélanines sont mises en place dans la plume en voie de croissance par des cellules migratrices, qui peuvent la déposer d'une manière précise. Il en résulte la possibilité de dessins très variés et très fins (stries, ponctuations), alors que les caroténoïdes forment des taches plus ou moins étendues.

http://pronaturafrance.free.fr/apport.htmlpar le professeur Pomarède
avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum