L'OURS BRUN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 9:59


L'ours : portrait d'un roi déchu (histoire des animaux)

avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 10:01



Femelle d’ours brun et ses petits, Kamtchatka (russie), 2006 © Vincent Munier


avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 10:03




L'ours brun représente trois sous-espèces encore existantes : l'ours brun commun, le grizzli et l'ours kodiak. Les ours bruns ont un pelage à divers teintes : blondes, brunes ou noires. Animaux très musclés, les ours bruns possèdent notamment une grosse bosse musculeuses derrière leur tête et qui confère une grande force aux pattes avants pour creuser.

On les trouve dans l'ouest du Canada et l'extrême nord-ouest des Etats-Unis, dans les Pyrénées, les Balkans, les Carpates, en Scandinavie et en Russie.
Son habitat : Il vivent dans des forêts montagneuses semi-ouvertes.

L'ours grommelle, gronde, grogne ou hurle

De manière générale les mâles pèsent entre 180 et 750 kg mais les ours kodiaks mâle atteignent parfois la tonne. Les femelles pèsent généralement entre 90 et 270 kg.

Ils peuvent vivre jusqu'à 30 ans dans la nature, et jusqu'à 50 ans en captivité.

Ils sont capables d'aller jusqu'à 55 km/h la plupart du temps mais le grizzli peut aller jusqu'à 65 km/h. .

Ils chassent des petits mammifères, pêchent des poissons, mangent des insectes, des champignons, des baies, des plantes et des racines
http://animaux.org/ours-brun.htm
avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 10:06

Le grizzly
Voici sans nul doute l’ours qui a fait rêver le plus grand nombre d’entre nous après avoir lu les récits de Curwood, London, Cooper…

Sans oublier que rien qu’à son nom, bien des pionniers de l’Ouest n’étaient pas rassurés...
Portrait donc d’un des plus grands ours bruns actuels qui est aussi une véritable légende vivante !

A noter qu’en raison de la proximité de leurs habitats nous avons délibérément choisi de vous présenter sous l’appellation grizzly les ours d’Amérique du Nord mais aussi ceux du Kamchatka russe.

(© : First People)
Caractéristiques

(© : First People)

Le grizzly est un animal solitaire qui fait parti des plus grands ours avec le kodiak et l’ours blanc.
Son envergure peut aller ainsi de 1,8 à 2,5 m pour un poids variant entre 220 et 340 kilos.

Son nom provient de l’Anglais qui avant de désigner cet ours signifie grisâtre et cheveux grisonnant.

Car en effet, si la fourrure du grizzly varie du presque noir au blond crème en passant par le marron, les longs poils extérieurs se terminent souvent par une pointe blanche ou argentée donnant au pelage en en particulier au niveau des omoplates cet aspect grisâtre et caractéristique.

Des omoplates où se situe également une imposante bosse constituée de muscles qui outre le fait de soutenir l’énorme tête, confère à l’animal, une force considérable dans les pattes avant.

Des antérieurs terminés par de longues griffes (deux fois plus longues que celles des postérieurs) non rétractiles mais qui lui permettent de creuser, de tuer et d’avoir une vitesse de course surprenante : plus de 50 km/h !

La plus grande concentration de grizzlys se trouve en Alaska et notamment sur les îles Aléoutiennes qui font un arc de cercle vers la péninsule du Kamchatka en Russie.

(© : First People)

Maintenant, on les rencontre également au Canada, en Colombie Britannique, en Alberta et au Yukon.

Aux Usa, en dehors de l’Alaska certains grizzlys subsistent dans les états du Montana, de l’Idaho, du Wyoming et de Washington.



(© : First People)
A noter que si sa vue est considérée comme à peu près celle de l’homme, son ouïe est fin et son odorat extrêmement développé.

Il n’est d’ailleurs pas rare d’observer ces ours dressés sur leurs pattes arrières à la fois pour mieux voir mais aussi pour mieux sentir et essayer de prendre la moindre émanation qu’il s’agisse des effluves d’une femelle ou de celles d’une charogne…

Longévité maximale connue : 25 ans.


Habitats

(© : First People)

Les grizzlys vivent dans toutes sortes d’habitats. On les rencontre ainsi dans les denses forêts, les vastes prairies en passant par les vallées.
Maintenant, il semble que la forêt leur soit plus ou moins utile.
En effet, si les oursons peuvent grimper aux arbres plutôt maladroitement (les adultes, en raison de leur poids et de leurs griffes non adaptées à la préhension), la forêts est un abri face aux intempéries, notamment en hiver mais aussi une bonne source de nourriture.


(© : First People)




Activités et comportement

(© : First People)

Exception faite de la période de léthargie de l’hiver qui n’est pas contrairement à d’autres ours une réelle hibernation, les grizzlys passe l’essentiel de leur temps (outre la reproduction) à accumuler suffisamment de réserves de graisses pour pouvoir supporter l’hiver.


(© : First People)

Car en effet, si certaines études ont démontré que le grizzly ne dort pas dans un profond sommeil (il peut si il se sent en danger se réveiller et se défendre, ce qui n’est pas le cas de la plupart des ours), il a toutefois besoin d’emmagasiner des dizaines de kilos de protéines…

Alimentation

(© : First People)


(© : First People)
Le grizzly, même si il fait parti de l’ordre des carnivores, est avant tout un omnivore opportuniste.

En effet, si cet ours est capable de sélectionner avec parcimonie et de prendre avec délicatesse, bourgeons, baies et fleurs, c’est aussi un redoutable chasseur qui n’hésite pas une seule seconde à faire ripaille de lemmings ou de caribou…


(© : First People)


(© : First People)


Egalement charognard, le grizzly qui selon certains auteurs peut déceler un animal mort à près de 1 km de distance est aussi un pêcheur exceptionnel de saumon lorsque ces derniers remontent pour frayer.

Qui n’a d’ailleurs pas vu ces fameux films où ces animaux solitaires se regroupent tout en se regardant avec respect, pour pêcher ?
Prédateurs

(© : First People)

Exception faite de l’homme, le grizzly ne connaît pas de prédateurs.

Ceci étant, il est certain que le pire, pour un ourson, est de côtoyer un grand mâle adulte car comme chez les lions, ces derniers semblent généralement pressés de voir les femelles retomber rapidement en chaleur !


Reproduction

(© : First People)


(© : First People)
Les grizzlys mâles sont de farouches défenseurs de leurs territoires et s’octroient le droit de s’accoupler avec toute femelle réceptive s’y trouvant.
Cependant, il arrive qu’une femelle en chaleur attire d’autres soupirants.

Si les mâles sont de taille semblable, ils peuvent alors se battre afin d’assurer leur domination.

Toutefois, une fois la période des amours passée, les ours formant un pseudo-couple se désintéresse rapidement l’un de l’autre et la femelle, seule, joue un rôle dans l’éducation des petits.

(© : First People)

En matière de gestation, il est à noter que les œufs fertilisés dans le ventre de la femelle ne se développent pas tout de suite en embryons.
Il faut, en effet compter environ 5 mois avant que les futurs petits s’implantent dans l’utérus et commencent à se développer.

Cette implantation retardée n’est pas le fruit du hasard mais bien une « bénédiction » de Dame nature car quelque soit l’époque de l’accouplement, les petits naîtront toujours à la fin de l’hiver, pendant la période d’hibernation de leur mère.
Et ce, afin de sortir de la tanière, au printemps lorsque la nourriture abonde et que les chances de survie sont maximales.


(© : First People)

A la naissance, les nouveaux nés (au nombre de 1 à 3) sont tout petits et pèsent à peine 450 g.

Nourris de lait maternel dans un premier temps, ils resteront avec leur mère au moins 2 ans.
Le temps pour celle ci de leur apprendre à trouver de la nourriture, à creuser une tanière et à se protéger de l’agressivité des grands mâles.



Mode de chasse

(© : First People)

Outre certains charniers sur lesquels sont tirés bien des ours bruns, notamment en Europe de l’est, la chasse du « grizzly » que ce soit en Asie ou en Amérique est un mélange d’approche et de pistage à pied ou à cheval.

En effet, suivant les saisons, la combinaison de ces deux procédés offre la meilleure chance de réussite.
A noter que le président Théodore Roosevelt considérait que le grizzly était le plus grand des trophées.

http://www.chassons.com/encyclopedie/animaux/grizzly/grizzly.htm
avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 10:10

L'ours kodiak


Ours kodiak


L'ours kodiak est une sous-espèce de l'ours brun. Il vit isolé sur l'île de Kodiak en Alaska. Il est très proche de l'ancêtre commun, l'énorme ours des cavernes, qui vivait en France, il y a 25 000 ans.


https://www.pratique.fr/ours-kodiak.html

Description de l’ours kodiak



L'ours kodiak est le plus gros des ours. Encore plus lourd que son cousin le grizzly, il peut peser plus de 750 kg et atteindre la taille de 3,20 m quand il se tient sur ses pattes antérieures (soit le double de sa hauteur à quatre pattes). Les femelles sont généralement 20 % plus petites que les mâles.

La couleur des kodiaks diffère d'un individu à l'autre. Les pelages de ces plantigrades varient du brun foncé au brun clair, avec des nuances possibles de gris ou de jaune.

L'ours kodiak (Ursus arctos middendorfi) est l'unique sous-espèce de l'ours brun. Il habite presque exclusivement sur les îles de l'archipel de Kodiak, au large de l'Alaska, où il vit isolé des autres ours depuis 12 000 ans.

Les ours Kodiak ne vivent théoriquement que dans les îles Kodiak
Situation des îles Kodiak en Alaska
Les ours Kodiak vivent, en théorie, uniquement sur l'ile Kodiak. Mais il semblerait que l'on puisse en voir régulièrement sur les îles voisines d'Afoyak et de Shuyak.

La population totale des ours kodiaks est estimée à moins de 3 000 spécimens. Leur espérance de vie est comprise entre 20 et 30 ans.



Régime alimentaire


La compétition est rude sur les postes à saumons
Même si le Kodiak est considéré comme le plus grand carnivore terrestre, il est cependant plutôt omnivore. Il passe en effet plus de temps à manger des racines, des plantes et des baies que de la viande. Les saumons constituent sa principale source d'alimentation mais il lui arrive aussi de chasser des cerfs, des élans ou des cerfs de Virginie.

Les ours kodiaks utilisent les parties les plus nutritives de leur nourriture pour maximiser leur gain de poids. Le cerveau, la couche de graisse sous-cutanée et les oeufs sont ainsi ses parties préférées dans le saumon. Les herbacés sont consommées seulement quand les kodiaks grossissent rapidement au sortir de l'hibernation, au printemps et au début de l'été.

Les Kodiaks sont des animaux diurnes. Quand ils entrent en compétition pour un territoire ou pour de la nourriture, en particulier pour les meilleurs postes de pêche du saumon, ils adoptent alors un mode de vie plus nocturne.

Les ours ne défendent pas leurs territoires mais ils ont des zones traditionnelles qu'ils utilisent chaque année.

Bien qu'ils soient généralement solitaires, les ours kodiaks sont souvent observés en larges groupes dans des zones où la nourriture est concentrée. Les postes à saumons peuvent être fréquentés par plusieurs animaux en même temps.

Reproduction


Dès la fin de la première année, les jeunes ours apprennent à pêcher
Les ours kodiaks deviennent mûrs sexuellement à l'âge de cinq ans et peuvent continuer de procréer tout au long de leur vie. La saison des amours se déroule à la fin du printemps. Les kodiaks sont normalement monogames pendant cette période, restant avec le ou la partenaire pendant plusieurs semaines.

L'ovule, une fois fécondé et divisé, suspend son activité jusqu'à l'automne. Il s'implante finalement dans la paroi utérine et recommence à se développer lorsque la femelle s'apprête à hiberner. Ce processus appelé "implantation retardée" est commun aux ourses de toutes espèces (sauf à l'ours malais).

Les oursons naissent en janvier ou en février, avec très peu de poils et les yeux clos. La portée de base compte généralement deux à trois petits. Ils pèsent moins de 500 grammes. Ils tètent pendant plusieurs mois leur mère dans la tanière. En avril, en sortant de leur repaire pour la première fois, ils ont déjà atteint près de 10 kg.

La plupart des oursons restent aux côtés de leur génitrice pendant deux à quatre ans. Plus d'un quart des oursons meurent avant d'avoir quitté leur mère, notamment à cause du cannibalisme des mâles adultes (qui souvent tuent les petits pour accélérer le retour des chaleurs de la mère).

Hibernation



Les Kodiaks commencent à rentrer dans leur tanière vers la fin du mois d'octobre. Les femelles sont les premières à hiberner. Les mâles commencent à ressortir en mars tandis que l'ourse peut rester avec ses petits jusqu'au mois de mai.

Si les conditions climatiques sont particulièrement douces, certains mâles renoncent à l'hibernation, restant éveiller tout l'hiver.

Des chercheurs du monde médical et de la NASA sont très intéressés par les mécanismes physiologiques de l'hibernation chez les kodiaks. Ces scientifiques étudient de près ces mammifères capables de dormir pendant sept ou huit mois, sans manger, sans boire, sans uriner et sans déféquer. A leur réveil, ils ont seulement perdu un peu de masse osseuse et de tonus musculaire, et n'ont développé aucun signe d'urémie (insuffisance rénale grave). Comprendre ce phénomène pourrait à la fois aider les spationautes en prévision de voyages très lointains dans l'espace, et les patients alités pendant une longue période.

Une politique efficace de préservation


Au 19ème siècle, les rencontres étaient fréquentes entre les pionniers et les ours kodiaks.
Traditionnellement, les Alutiiq (indigènes de la côte sud de l'Alaska apparentés aux Inuits) chassaient ces ours pour se nourrir, se vêtir et fabriquer des outils. Les têtes des kodiaks abattues étaient alors enterrées dans le sol en signe de respect envers l'esprit des ours.

La chasse commerciale des kodiaks est apparue au début du 19ème siècle. Le prix d'une peau d'ours était à l'époque comparable au prix d'une peau de castor ou de loutre de rivière.

La cohabitation entre les premiers colons russes sur l'île de Kodiak et ces ours était compliquée. Les autorités locales encourageaient ces éleveurs à importer des gros chiens agressifs pour protéger leurs troupeaux. L'Alaska a été vendu par le gouvernement russe aux Etats-Unis en 1867. Saint-Paul, sur l'île Kodiak était à cette époque la seconde ville du nouvel état américain grâce à la chasse des phoques.
Un Kodiak naturalisé au musée de Fairbanks, Alaska
Au début des années 30, des biologistes et des éleveurs tentaient par tous les moyens de réduire le nombre d'animaux tués par les ours sur l'île Kodiak. A un certain moment, les ours étaient même tirés depuis des avions et une barrière de trois mètres de haut devait être construite sur les iles Kodiaks. Le Nord-est de l'archipel devait ainsi devenir une zone sans ours.

Au vue de la baisse sensible du nombre de kodiaks, une pétition a alors été adressée au gouvernement fédéral pour protéger les ours et leurs habitats. En réponse à cette demande, a été créé en 1941, le Refuge national de la vie sauvage des kodiaks.

Aujourd'hui, la pratique de la chasse aux kodiaks est strictement encadrée.

5 000 chasseurs résidents demandent chaque année un permis pour abattre un ours. Seules 319 autorisations sont dispensées et environ 160 kodiaks sont abattus par an. Les chasseurs qui ne sont pas résidents de l'Alaska doivent prendre un guide professionnel et payer entre 10 000 et 15 000 dollars par animal. Plus de 70 % des ours tués par les chasseurs sont des mâles.
avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par roland le Mer 1 Fév - 10:12

L ' Ours Film Complet En Français

avatar
roland
administrateur
administrateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'OURS BRUN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum