Cacatoès blanc à huppe jaune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Jeu 9 Fév - 18:58






Le Cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita) est une espèce d'oiseaux de la famille des Cacatuidae. C'est l'un des plus grands et des plus répandus cacatoès australiens.
C'est un animal mesurant de 45 à 50 cm de longueur et pesant de 800 à 900 g. Son plumage est blanc, avec une grande huppe érectile orientée vers l'arrière au repos, d'un jaune soutenu. Le dessous des ailes et de la queue est jaune clair. Il a un bec d'un gris très foncé, presque noir. Les deux sexes sont semblables quoique la femelle soit plus petite et que les yeux ne soient pas tout à fait de la même couleur : d'un brun tirant sur le rouge chez la femelle, sur le noir chez le mâle.

Il existe cinq sous-espèces :
C.g. galerita,
avec du jaune pâle sur les couvertures auriculaires et à la base des plumes des joues et de la gorge. Il vit dans l’est et le sud-est de l’Australie. Il a été introduit dans le sud-ouest de l’Australie et en Nouvelle Zélande.

C.g. queenslandica,
 est plus petit, avec un bec plus large et très strié. Il vit sur la Péninsule du Cap d’York et dans le sud des Iles du détroit de Torres, au nord du Queensland.

C.g. fitzroyi,
 a le bec plus large et très strié, et un cercle oculaire bleu pâle. Il vit dans le nord de l’Australie.

C.g. triton,
 a les plumes de la crête plus larges et le cercle oculaire bleu. Il vit dans l’ouest des Iles de Papouasie, en Indonésie et en Nouvelle Guinée.

C.g. eleonora,
 a un bec plus petit et est similaire à C.g. triton. Il vit dans les Iles Arou et en Indonésie.
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Jeu 9 Fév - 19:00




Les cacatoès élevés à la main sont si affectueux et attendrissants que certaines personnes  non expérimentées les achètent sur un coup de tête sans se rendre compte de l'engagement que cela implique, ni du style de vie qu'un tel engagement nécessite.
Les éleveurs de cacatoès blanc aggravent les difficultés en vendant les jeunes à l'âge de 14 à 16 semaines , et trompent l'acheteur potentiel en lui faisant croire que l'oiseau est sevré , alors que ce ne pourrait être vrai qu'avec un cacatoès à oeil nu ( cacatua sanguinea) , une espèce qui prend son indépendance à un plus jeune âge .
La plupart des éleveurs forcent les jeunes cacatoès blanc à manger seuls avant qu'ils ne soient physiquement et émotionnellement prêtes.Pire encore, certains les vendent en donnant l'instruction de leur donner des aliments durs comme des graines ou des granulés.



Les cacatoès ont besoin d'aliments mous et dans la plupart des cas, leur propriétaires doivent les nourrir à la cuillère jusqu'à ce qu'ils aient atteint l'âge de 20 semaines .
Les nouveaux propriétaires de cacatoès reconnaissent rarement les signes de la faim, mais reçoivent fréquemment  le conseil de ne pas nourrir à loa main leur jeune oiseau. Au contraire , vous devez nourrir n'importe quel jeune cacatoès à la cuillère jusqu'à ce que cela ne l'intéresse plus du tout .

Les cacatoès élevés par les parents et mis au contact de l'homme dès leur plus jeune âge, ou élevés à la main avec un minimum de contact humain , feront de meilleurs compagnons car ils seront moins dépendants de leurs maîtres. de nombreux cacatoès ont un problème d'identité et ont un besoin maladif de la compagnie de l'homme: ils sont psychologiquement inadaptés et incapables de mener une vie normale .
Les cacatoés blancs présentes une autre caractéristique qui rend la cohabitation difficile .


Ils possèdent un duvet poudreux qui pousse continuellement et dégage une poudre blanche qui protège et nettoie loes plumes. Cette poudre peut nuire à la santé des personnes asthmatiques et allergiques. Il est très important d'asperger un cacatoès blanc trois ou quatre fois par semaine, voire de lui donner une douche pour empêcher l'accumulation de poudre.
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Jeu 9 Fév - 19:14

Le sevrage forcé a de profondes conséquences psychologiques sur les cacatoès blancs.Ils deviennent extrêmement anxieux et collants . Ils se piquent et jettent leurs graines. Ils sont incapables de manger suffisamment d'aliments durs pour se rassasier et sont peu enclins à se nourrir eux mêmes.
Les jeunes cacatoès affamés vont quémander à manger et crier pour attirer l'attention.
Ils n'accepteront de manger seuls les aliments que vous placerez devant eux qu'une fois que vous les aurez nourris à la cuillère.
Le grand cacatoès à huppe jaune ( cacatua galerita ) , que l'on trouve en Australie , est à mon avis l'un des oiseaux les plus intelligents mais il a besoin d'un propriétaire qui comprenne ses besoins psychologiques et lui fournisse un nombre infini d'accessoires notamment pour ronger , afin de le tenir occupé. C'est un oiseau grand et puissant qui a besoin de beaucoup d'espace.La plupart des oiseaux en captivité sont tenus dans des volières ou des cages bien trop petites pour eux. Ils adorent se promener sur le sol, creuser et jouer. Il est important de leur fournir un environnement stimulant qui leur permette de s'adonner à ces activités. en tant qu'espèces vivant en bandes, ils ont absolument besoin de compagnons de leur espèce .
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Jeu 9 Fév - 19:30

La maladie du bec et des plumes (PBFD)

La maladie du bec et des plumes (PBFD ou Psittacine Beak and Feather Disease) découverte pour la première fois en 1975 en Australie est provoquée par un circovirus et touche les psittacidés de plus de 3 mois et de moins de trois ans (le cacatoès à huppe jaune (Cacatua galerita) étant l'espèce la plus sensible). Si un individu plus âgé la développe, c'est probablement parce qu'il a été infecté en étant plus jeune. La période d'incubation est en moyenne de 21 à 25 jours mais est parfois beaucoup plus longue ce qui explique que des oiseaux âgés peuvent être atteints.

La transmission se produit de la manière suivante :
L'individu porteur de l'infection excrète le virus par les sinus, le bec, les matières fécales et les plumes ce qui provoque une contamination par voie directe et indirecte (homme qui transporte des poussières de plume par exemple) des autres psittacidés qui ingèrent ou inhalent le virus. Il est très résistant (plusieurs mois) dans l'environnement.

Les symptômes qui peuvent être tous présents ou pas, sont :
- des anomalies diverses du bec : très luisant surtout chez le cacatoès (en effet, les plumes qui sont d'abord atteintes sont celles qui produisent de la poudre de kératine qui sert pour le nettoyage et qui donc disparaît ce qui a comme conséquence que le bec n'est plus gris poudreux), la corne des deux mandibules (supérieure et inférieure) se casse et repousse continuellement, de plus, la supérieure augmente fortement de volume, l'inférieure beaucoup moins.
- une chute des plumes.
- des plumes anormales : plus petites, "enroulées", moins pigmentées, avec du sang dans le tube des plumes en croissance qui n'arrivent pas à "sortir".
- disparition ou diminution de la huppe.
- nécrose du palais.
- les écailles des pattes et les ongles surtout chez le cacatoès deviennent aussi luisantes pour la même raison que celle expliquée pour le bec (absence de poudre de kératine).
- baisse de l'immunité avec infections secondaires (souvent candidose et aspergillose).
- ulcères au niveau des coudes et des épaules.
- les déformations du bec et la nécrose du palais provoquent une diminution de la prise alimentaire avec perte de poids.
- diarrhée de couleur verte et contenant du mucus.
- augmentation du volume du foie avec hépatite.
- mort des jeunes au nid.
- décès des embryons suite à une transmission par l'oeuf (encore à prouver).
- forme suraïgue avec septicémie et mort rapide.
- plumes de couleur rouge chez le gris du Gabon.

Le diagnostic se fait par :
- les symptômes.
- tests sanguins avec recherche de l'ADN du virus ou test d'inhibition de l'hémagglutination.
- biopsie du follicule des plumes (inclusions intracytoplasmiques basophiles (pas en période d'incubation ou en cas de porteur asymptomatique)) ou hémagglutination ou analyse ADN à partir des plumes.
- analyse des selles (hémagglutination et ADN) mais attention au fait que le virus n'est pas toujours présent dans les matières fécales.
- autopsie et analyse par hémagglutination à partir du foie ou par test ADN sur différents organes internes.

La méthode de choix étant actuellement le test ADN qui est très sensible alors que les tests basés sur l'hémagglutination ne permettent pas de détecter les oiseaux en période d'incubation !


Le traitement :
Il n'y a aucun traitement et la mortalité est très fréquente, si ce n'est faire une hygiène stricte, une quarantaine et soigner les symptômes et les infections secondaires. Pas de vaccin en Europe mais bien aux Etats-Unis et en Australie. Des guérisons ont été constatées (immunisation contre le virus) mais le plus souvent chez les psittacidés qui survivent on constate une forme chronique de la maladie avec dissémination du virus de manière intermittente. Attention aussi aux porteurs asymptomatiques.
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Jeu 9 Fév - 19:55

Le picage


Un autre problème bien connu des amoureux des cacatoès, est sans contredit le picage.
Le picage est un syndrome, pas une maladie. Le picage est le nom donné pour toutes les formes de mutilations par le bec, appliquées aux plumes, incluant le mâchouillage et l’extraction. On peut diagnostiquer le picage lorsque l’oiseau endommage ses plumes, sa peau ou nuit au développement normal de ses plumes. Ce désordre peut être comparé à la trichotillomanie chez l’humain. Le picage n’est pas observé dans la nature, un plumage impeccable étant un préalable pour la survie.

Autant le picage est facile à diagnostiquer, autant il est difficile à traiter. Il n’y a pas de remède miracle au picage, chaque cas est unique et il y a autant de raisons de faire du picage qu’il y a d’oiseaux qui en font. Un sous-problème apparaît souvent chez le cacatoès qui fait du picage. Il se transforme en piqueur. Le piqueur peut ou non faire du picage, mais il adore piquer les autres oiseaux. Le cacatoès de Goffin se retrouve souvent dans cette catégorie. Il commence généralement à toiletter un compagnon, puis frénétiquement il se met à lui mâchouiller ou arracher les plumes.

Les raisons possibles


Like a Star @ heaven "le picage d'inquiétude" qui se manifesterait par un arrachage régulier des plumes, partiellement autour du cou.
Like a Star @ heaven "le picage d'ennui" qui se manifesterait par un arrachage irrégulier des plumes au niveau du dos et du devant des cuisses
Like a Star @ heaven "le picage de reconnaissance" qui se manifesterait par l'arrachage des rémiges, car l'oiseau ne se reconnait pas en tant que tel
Like a Star @ heaven "le picage de peur" qui se manifesterait par l'arrachage des rectrices de la queue
Like a Star @ heaven "le picage hormonal" qui se manifesterait par l'arrachage des plumes du ventre et entre les cuisses
Like a Star @ heaven "le picage installé" qui se manifesterait par un arrachage du duvet, cou, ventre, cuisses, dos
Like a Star @ heaven "le picage sévère" qui entamerait la première couche de la peau, ressemblant à une brûlure
Like a Star @ heaven "le picage suicidaire" qui occasionnerait une mutilation des ailes, ou au niveau du bréchet... Se faire mal pour ne plus se sentir vivre.
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Ven 10 Fév - 16:09

Il peut s'hybrider par exemple avec le cacatoès alba
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Ven 10 Fév - 16:58



Nom français
Cacatoès alba, Cacatoès blanc
Taille: 45 à 50cm.
Peut vivre 80 ans
Le cacatoès à huppe blanche est un perroquet dont le plumage ainsi que sa grande huppe sont intégralement blancs sauf l'intérieur de la huppe, le dessous de la queue et l'intérieur des ailes qui sont jaunes.
Cette espèce est malheureusement très menacée à l'état naturel, on ne la trouve plus que sur deux petites îles en Indonésie et ce cacatoès fait toujours l'objet d'un trafic animalier intense.

avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Ven 10 Fév - 17:09

avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Ven 10 Fév - 17:56







Je@nine a écrit:

C.g. triton,
 a les plumes de la crête plus larges et le cercle oculaire bleu. Il vit dans l’ouest des Iles de Papouasie, en Indonésie et en Nouvelle Guinée.


C'est donc une sous espèce du cacatoès à Huppe jaune
avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Je@nine le Dim 12 Fév - 10:00

Volière intérieure pour cacatoès

avatar
Je@nine
administrateur
administrateur


http://volier.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cacatoès blanc à huppe jaune

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum